Pour tout le reste, il y a eurocard mastercard.

Chers internautes de mon cœur, j’accuse en ce dimanche matin quelque chose qui m’est de plus en plus flagrant : les gents sont d’une impolitesse qui n’a d’égale que leur mauvaise foie et leur balourdise sans oublier leur lâcheté.

Oui, je le dis, rienàfoutre. Pour bien vivre en communauté, il ne suffit pas de manger 5 fruits et légumes par jour même si je préconise des tonnes de carottes à se mettre là où je pense pour certains mais il faut, mesdames et mesdames, du respect. Amen. Un bonjour, un merci, un au revoir ce n’est pas un plus, c’est NOR-MAL.

On te pose une question, tu réponds, bâtard. On t’envoie un message, tu réponds, bâtard. On t’écrit un mail gentil et sympa et bien encore une fois, tu réponds, c’est la base et c’est en plus un minimum bâtard de merde. Les bonnes manières et les valeurs se perdent et c’est bien dommage. C’était le constat du matin.

Je vais arrêter de coller à l’image de la parfaite française râleuse et jamais contente (les clichés ont la vie si dure…) et vais vous parler d’un film que j’ai été voir hier soir.

Les infidèles : un duo de bras cassés composé d’un néo-oscarisé et d’un autre qui le mériterait. J’y suis allée sans grande conviction et malgré quelques scènes qui frôlent l’over-cliché du mâle en ruth : je l’ai trouvé intéressant et joli. Oui, joli. La mise en forme est originale, plusieurs courts métrage séparés d’interludes drôles et sales le tout traitant de la non fidélité sous toutes ces formes qui nous mène à nous poser pas mal de questions. Les plans de caméra sont très réussis et l’image est très belle (de quoi admirer sans modération Juan del Jardin…). C’est léger et lourd à la fois, drôle et triste bref j’ai été ravie. Moi qui m’attendais à voir un film digne d’être mis en ligne sur Youporn, j’en ai découvert un autre. C’était assez plaisant. Je n’en dirais pas plus mais pour vous faire votre propre avis, le mieux, c’est encore d’aller le voir.

C’est tout pour le moment.

Ah et ma collègue m’a fait des muffins à la framboise. Ceux qui me connaisse savent que je vous un culte à ce fruit aussi bien pour sa couleur que pour son goût. C’était vraiment mignon de sa part, tourment de chantilly et barbe à papa dans mes yeux en ces temps maussades, bref, merci. J

Sinon je souhaite un bon rétablissement à la Goulour, histoire qu’elle arrêté de parsemer Paris de ses alvéoles pulmonaires. HANG ON MEUF, NYC C’EST POUR LES TASSPES RICHES !

Sur ce, paix sur vos faces B,

-Mélo-

Publicités